ingénieur

ÔĽŅ
ingénieur

ing√©nieur [ …õŐÉ íenj…∂r ] n.
‚ÄĘ 1556; a. fr. engeigneur, de engin ¬ę machine de guerre ¬Ľ
1 ♦ N. m. Vx Constructeur, inventeur d'engins de guerre (⇒ génie).
2 ‚ô¶ (XVIIe-XVIIIe) Mod. Personne qui a re√ßu une formation scientifique et technique la rendant apte √† diriger certains travaux, √† participer √† des recherches. ¬ę L'ing√©nieur [...] est un homme qui s'est sp√©cialis√© dans la mise en Ňďuvre de certaines applications de la science ¬Ľ (Broglie). √Čcole, dipl√īme d'ing√©nieur. Elle est ing√©nieur. Une ing√©nieur. Madame X..., ing√©nieur civile. Ing√©nieur chimiste. Ing√©nieur des Mines, des Ponts et Chauss√©es, des Travaux Publics. Ing√©nieur agronome, chimiste, √©lectricien, g√©ographe, hydraulicien, hydrographe, m√©canicien. Ing√©nieur (de) proc√©d√©. Des ing√©nieurs conseil. ‚ÄĒ Inform. Ing√©nieur syst√®me : ing√©nieur qui a un r√īle de conseiller et participe √† la mise en place du syst√®me. Ing√©nieur de la connaissance : ing√©nieur sp√©cialis√© en informatique et en intelligence artificielle. ‚ÄĒ √Člectron. Ing√©nieur de recherche. Ing√©nieur de fabrication, de mesures et tests. Ing√©nieur d'√©tudes-d√©veloppement. Ing√©nieur du son. ‚ÄĒ Appos. Femme ing√©nieur.

‚óŹ ing√©nieur nom masculin (de l'ancien fran√ßais engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ing√©nier) Personne que ses connaissances rendent apte √† occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives en vue de pr√©voir, cr√©er, organiser, diriger, contr√īler les travaux qui en d√©coulent, ainsi qu'√† y tenir un r√īle de cadre. Titre donn√© √† quelqu'un qui a accompli certaines √©tudes et a obtenu un dipl√īme en vue de l'exercice de ce m√©tier. Autrefois, officier du g√©nie. ‚óŹ ing√©nieur (citations) nom masculin (de l'ancien fran√ßais engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ing√©nier) Marcel Pagnol Aubagne 1895-Paris 1974 Il faut se m√©fier des ing√©nieurs, √ßa commence par la machine √† coudre, √ßa finit par la bombe atomique. Critique des critiques Nagel ‚óŹ ing√©nieur (difficult√©s) nom masculin (de l'ancien fran√ßais engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ing√©nier) Orthographe Sans trait d'union : ing√©nieur agronome, ing√©nieur chimiste, ing√©nieur hydrographe, ing√©nieur m√©t√©orologue. Avec un trait d'union : ing√©nieur-conseil, ing√©nieur-docteur, ing√©-nieur-expert. - Plur. : des ing√©nieurs-conseils, des ing√©nieurs-docteurs, des ing√©nieurs-experts. Emploi Toujours masculin, m√™me pour d√©signer une femme : Martine Balto est un brillant ing√©nieur. Recommandation Lorsqu'il est n√©cessaire de pr√©ciser que l'ing√©nieur dont on parle est du sexe f√©minin, dire ou √©crire une femme ing√©nieur (ou un ing√©nieur femme). ‚óŹ ing√©nieur (expressions) nom masculin (de l'ancien fran√ßais engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ing√©nier) Ing√©nieur de bureau d'√©tudes, commercial, d'entretien, d'essai, de s√©curit√©, etc., ing√©nieur exer√ßant un travail particulier bien d√©fini dans son emploi. Ing√©nieur chimiste, √©lectricien, frigoriste, des travaux publics, etc., ing√©nieur dipl√īm√© d'une √©cole sp√©cialis√©e de chimie, d'√©lectricit√©, etc. Ing√©nieur civil, ing√©nieur dipl√īm√© exer√ßant une activit√© dans le domaine priv√©. Ing√©nieur de l'√Čtat, ing√©nieur appartenant √† un corps de l'√Čtat (G√©nie maritime, Mines, Ponts et Chauss√©es, etc.). Ing√©nieur g√©ographe, ing√©nieur sp√©cialis√© dans les travaux cartographiques. Ing√©nieur du son, technicien responsable de l'enregistrement du son lors du tournage d'un film et qui assure ensuite le suivi des op√©rations techniques relatives √† l'√©laboration de la bande sonore. Ing√©nieur syst√®me, ing√©nieur informaticien sp√©cialis√© dans la conception, la production, l'utilisation et la maintenance de syst√®mes d'exploitation d'ordinateurs. Ing√©nieur des travaux maritimes, membre d'un corps militaire d'ing√©nieurs, cr√©√© par la loi du 23 juillet 1960 et charg√© de la gestion et de l'entretien du domaine immobilier de la Marine nationale. Ing√©nieur de l'armement (I.A.), membre d'un corps militaire d'ing√©nieurs, charg√© de l'√©laboration et de la r√©alisation des programmes d'armement.

ingénieur
n. m. Personne capable, gr√Ęce √† ses connaissances et ses comp√©tences techniques et scientifiques, de concevoir des ouvrages et des machines, d'organiser ou de diriger des unit√©s de production ou des chantiers. Ing√©nieur des travaux publics, des ponts et chauss√©es.
‚ÄĒ Ing√©nieur agronome.
‚ÄĒ Ing√©nieur du son.
|| Ingénieur-conseil: ingénieur établi à son compte, capable d'apporter des conseils lors de la conception et de la réalisation d'ouvrages et d'installations. Des ingénieurs-conseils.

‚áíING√ČNIEUR, subst. masc.
A. ‚ÄĒ Vx. Celui qui construisait ou inventait des machines de guerre ou qui assurait la conception et l'ex√©cution des ouvrages de fortification ou de si√®ge des places fortes. Napol√©on (...) [√† un secr√©taire] √Čcrivez¬†: ¬ę Des ing√©nieurs seront envoy√©s sur les routes et dans les places du Nord.¬†¬Ľ (DUMAS p√®re, Napol√©on, 1831, IV, 1, p. 78). Les conf√©d√©r√©s (...) manquaient (...) de machines de guerre et d'ing√©nieurs pour les si√®ges (M√ČRIM√ČE, Essai guerre soc., 1841, p. 93).
B. ‚ÄĒ Moderne
1. Personne qui assure à un très haut niveau de technique un travail de création, d'organisation, de direction dans le domaine industriel :
‚ÄĘ 1. ... aujourd'hui encore de simples ouvriers, sans culture scientifique, trouvent des perfectionnements auxquels de savants ing√©nieurs n'avaient pas pens√©. L'invention m√©canique est un don naturel.
BERGSON, Deux sources, 1932, p. 325.
SYNT. Ing√©nieur civil, militaire; ing√©nieur d'√Čtat; ing√©nieur en chef; ing√©nieur des arts et m√©tiers, des ponts et chauss√©es, des services; dipl√īme d'ing√©nieur; √©cole, formation d'ing√©nieurs.
‚ÄĒ [Avec ou sans trait d'union] Ing√©nieur chimiste, ing√©nieur g√©ographe. M. Hanotaux √©tait un ing√©nieur-m√©tallurgiste ayant pr√©sid√© √† la construction d'une voie ferr√©e d√©fectueuse (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 227). Ce jeune Turc, dur et soup√ßconneux, fort intelligent aussi, s'en laissait imposer par la r√©putation scientifique de l'ing√©nieur agronome (THARAUD, An prochain, 1924, p. 253). Le nom de Meynestrel √©tait li√© aux d√©buts de l'aviation. √Ä la fois pilote et ing√©nieur-m√©canicien (MARTIN DU G., Thib., √Čt√© 14, 1936, p. 23).
‚ÄĒ En appos. avec valeur adj. √Čl√®ves ing√©nieurs. Des √©l√®ves ing√©nieurs √† titre √©tranger peuvent √™tre admis sur examen sp√©cial (Encyclop. √©duc., 1960, p. 235).
‚ÄĒ P. anal. :
‚ÄĘ 2. Savez-vous le nom du physicien qui a enseign√©, √† ce singulier ing√©nieur [le castor], les lois de l'hydraulique, qui l'a rendu si habile avec ses deux dents incisives et sa queue aplatie?
CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 168.
‚ÄĒ P. m√©taph. Il y avait en lui une sorte de Duranty catholique, mais plus dogmatique et plus aigu, un manieur exp√©riment√© de loupe, un ing√©nieur savant de l'√Ęme (HUYSMANS, √Ä rebours, 1884, p. 205).
‚ÄĒ Sp√©cialement
‚ÄĒ Ing√©nieur(-)conseil. ,,Professionnel qui donne des conseils, √©tablit des projets, suit des travaux, assiste aux expertises dans le cadre d'activit√©s relevant du m√©tier d'ing√©nieur`` (BARR. 1974). Lui, depuis des ann√©es, n'avait qu'un r√™ve, √™tre l'ing√©nieur conseil d'une grande maison de cr√©dit (ZOLA, Argent, 1891, p. 117).
‚ÄĒ CIN., RADIO, T√ČL√ČV. Ing√©nieur du son. Ing√©nieur √©lectricien sp√©cialis√© dans les techniques du son et de l'enregistrement sonore (d'apr. Media 1971). Ils ont dispos√© le microphone dans une ambiance sp√©ciale (...) ils ont enfin corrig√© (...) au moment de l'enregistrement, les sons venus du microphone ‚ÄĒ les ing√©nieurs du son ont √©t√© cr√©√©s √† cet effet (WICART, Chanteur, 1931, p. 370).
2. Titre ou grade donn√© √† une personne en fonction de sa qualification dans une fonction ou un emploi ou sur le vu d'un dipl√īme sanctionnant cette qualification. Ing√©nieur au C.N.R.S.
♦ Ingénieur-docteur. Titre universitaire délivré à des ingénieurs ou à des techniciens qui ont soutenu une thèse après deux années de recherches dans un laboratoire scientifique (d'apr. Lar. Lang. fr.).
Rem. Ingénieur n'a pas de fém. Une femme ingénieur. (Dict. XXe s.).
REM. 1. Ing√©niorat, subst. masc. √Čtat d'ing√©nieur. Il y a de tr√®s s√©rieux, de tr√®s authentiques parisiens dans l'industrie, l'ing√©niorat ou le commerce, dans les chemins de fer ou la parfumerie (FARGUE, Pi√©ton Paris, 1939, p. 176). 2. Ing√©nierie, subst. f√©m. ,,Ensemble des fonctions allant de la conception et des √©tudes √† la responsabilit√© de la construction et au contr√īle des √©quipements d'une installation technique ou industrielle (en anglais¬†: engineering)`` (Arr√™t√© du 12 janv. 1973 ds Lang. fr., Paris, J.O., 1980, p. 21). 3. Ing√©nieurerie, subst. f√©m., var. de ing√©nierie. (Ds GILB. 1971).
Prononc. et Orth.¬†: []. Att. ds Ac. dep. 1694. √Čtymol. et Hist. 1537-40 (Comptes des b√Ętiments du roi, √©d. L. de Laborde, t. 1, pp. 132-133¬†: A Jean Albo, orlogeur et ing√©nieur du pais de Provence, pour avoir vacqu√©, luy et ses compagnons, ou fait des tuyaux et engins qu'il a fait et entend faire pour servir √† faire monter et descendre les eaux des puis audit lieu de Fontainebleau, pour conduire et faire aller lesdites eaux √®s jardins, offices et autres endroits dudit lieu). R√©fection, d'apr. ing√©nier, de l'a. m. fr. engigneor ¬ę constructeur d'engins de guerre¬†¬Ľ (attest√© de ca 1155, WACE, Brut, √©d. I. Arnold, 329, au XIVe s., v. GDF. et T.-L.), d√©r. de engin; cette r√©fection est prob. due √† la volont√© de s√©parer le mot de l'anc. verbe engignier ¬ę tromper¬†¬Ľ, attest√© jusqu'au d√©but du XVIIe s. (v. FEW t. 4, p. 686 a, et BL.-W.1-5). Fr√©q. abs. litt√©r.¬†: 1 396. Fr√©q. rel. litt√©r.¬†: XIXe s.¬†: a) 433, b) 5 739; XXe s.¬†: a) 1 505, b) 1 586. Bbg. AGRON (P.). C'est un m√©tier que fabriquer des mots. Leb. Spr. 1977, t. 22, pp. 3-8, passim. - DUBUC (R.). Au Dossier des m√©tiers de l'informat. Meta. 1976, t. 21, p. 259. - QUEM. DDL t. 15. - RAUHUT (F.) ¬ę Ingenieur¬†¬Ľ. Germ. rom. Mon. 1942, t. 30, pp. 135-137.

ing√©nieur […õŐÉ íenjŇď Ä] n.¬†m.
√ČTYM. 1556; anc. fran√ß. engeigneur, de engin ¬ę machine de guerre ¬Ľ; empr., selon Brunot, √† l'ital. ingegnere.
‚ĚĖ
1 Vx. Constructeur, inventeur d'engins de guerre; homme qui conduit des travaux ou des ouvrages pour attaquer ou d√©fendre une place forte. || Vauban fut un grand ing√©nieur (‚Üí B√Ętir, cit.¬†15).
1 Ce ch√Ęteau neuf est appel√© autrement le fort Guillaume (‚Ķ) M.¬†de Vauban a admir√© lui-m√™me la beaut√© de cet ouvrage. L'ing√©nieur qui l'a trac√©, et qui a conduit tout ce qu'on y a fait, est un Hollandais nomm√© Cohorne.
Racine, Lettres, 102, 24 juin 1692.
2 (…) vous êtes couché sur l'état en qualité d'ingénieur des troupes de débarquement : ce qui vous convient d'autant mieux que le génie étant votre première destination, je sais que vous l'avez appris dès votre enfance.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle H√©lo√Įse, III, Lettre¬†XXV.
2 a (XVIIe-XVIIIe). Vx. Personne qui élabore, dresse les plans d'ouvrages d'art, de machines, et, parfois, en dirige, en surveille l'exécution. ⇒ Architecte (→ Fournir, cit. 13; gorge, cit. 30).
b Mod. Personne qui a re√ßu une formation scientifique et technique le rendant apte √† diriger certains travaux, √† participer √† des recherches. || La d√©livrance du titre d'ing√©nieur est r√©glement√©e par la loi du 10¬†juillet 1934 et le d√©cret du 23¬†mai 1951. || Femme ing√©nieur (appos.). || Monsieur¬†X, madame¬†X, ing√©nieur. ‚ÄĒ (Devant un nom propre). || L'ing√©nieur Legrand (ne correspond pas √† l'usage normal en fran√ßais). ‚ÄĒ Ing√©nieur civil. || Ing√©nieur brevet√© (cit.¬†1). || Ing√©nieur dipl√īm√© de l'√Čcole polytechnique, de l'√Čcole centrale. || Ing√©nieur de l'a√©ronautique (‚áí Aviation), des arts et m√©tiers, des constructions navales, des eaux et for√™ts, du g√©nie civil, de la marine, des mines, des ponts et chauss√©es, des travaux publics. || Ing√©nieur acousticien, agronome, chimiste, √©lectricien, g√©ographe, hydrographe, m√©canicien (‚Üí Dispositif, cit.¬†3), opticien. || Ing√©nieur sp√©cialis√© en hydraulique (cit.¬†2)¬†: hydraulicien. || Ing√©nieur en chef. ‚áí Directeur. || Ing√©nieur-conseil (‚áí Conseil). || Ing√©nieur commercial¬†: cadre ayant une formation d'ing√©nieur, charg√© de promouvoir la vente de mat√©riel, de proc√©d√©s techniques. || ¬ę Maussade pour les analystes et les ing√©nieurs d'√©tudes (‚Ķ) la situation est au beau temps pour les ing√©nieurs-syst√®mes (sic) et pour les ing√©nieurs commerciaux (en informatique) ¬Ľ (l'Express, 21¬†mars 1981, p.¬†106). ‚ÄĒ (1934, in D. D. L.). Sp√©cialt (cin. et radio). || Ing√©nieur du son.
REM. Le féminin ingénieure n'est pas entré dans l'usage. On dit : elle est ingénieur. Madame X, ingénieur chimiste mais on évitera l'emploi au féminin : une ingénieur, l'ingénieur est compétente. La forme ingénieure (cf. Prieur, prieure) est virtuelle.
3 L'ing√©nieur est, en quelque sorte par d√©finition, un homme qui s'est sp√©cialis√© dans la mise en Ňďuvre de certaines applications de la science. Cette seule d√©finition suffit √† montrer qu'√† l'heure actuelle l'ing√©nieur doit poss√©der des connaissances scientifiques tr√®s vastes et tr√®s pr√©cises (‚Ķ) Dans la pratique, cette n√©cessit√© pour l'ing√©nieur contemporain de conna√ģtre les derniers r√©sultats de la science et tout l'ensemble de leurs acquisitions pass√©es se traduit par une √©l√©vation constante et n√©cessaire du niveau des √©tudes dans les √Čcoles d'ing√©nieurs et par le caract√®re de plus en plus approfondi, du point de vue scientifique, des travaux qu'ils ont ensuite √† effectuer. Il n'est pas √©tonnant dans ces conditions que les ing√©nieurs soient amen√©s, sans s'√©carter du but essentiellement pratique de leur t√Ęche, mais au contraire pour mieux remplir cette t√Ęche, √† entreprendre fr√©quemment des recherches √† caract√®re scientifique et √† apporter ainsi des contributions de plus en plus importantes au d√©veloppement de la science pure (‚Ķ) Dans les domaines si importants aujourd'hui de l'√Člectrotechnique et de la Radio-√©lectricit√©, les ing√©nieurs apportent constamment au progr√®s de la science presque autant de contributions essentielles que les savants de profession¬†(‚Ķ)
L. de Broglie, Nouvelles perspectives en microphysique, Le r√īle de l'ing√©nieur‚Ķ, p.¬†264.
♦ Sciences de l'ingénieur, pour l'ingénieur : ensemble des connaissances scientifiques applicables aux techniques industrielles. || Sciences physiques, biologiques pour l'ingénieur.
c Didact. (en attribut). Personne qui a l'esprit technologique, le go√Ľt des objets techniques, de la technicit√©.
4 Comte est ingénieur. Derrière sa théorie de l'action, on entrevoit la machine-outil, la locomotive.
Sartre, Situations I, p. 194.
d Admin. Agent du Centre national de la recherche scientifique fran√ßais, recrut√© sur dipl√īme et charg√© de t√Ęches scientifiques, mais n'ayant pas le statut de chercheur. || Les ing√©nieurs, techniciens et administratifs (I. T. A.) du C. N. R. S.
♦ Ingénieur-docteur : ingénieur, technicien ayant soutenu une thèse.
‚ě™ tableau Noms de m√©tiers.
‚ĚĖ
COMP. Sous-ingénieur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ingenieur ‚ÄĒ (Abk.: Ing.) ist die Bezeichnung f√ľr auf technischem Gebiet arbeitende, wissenschaftlich ausgebildete Fachleute. Ingenieure sind in einer von vielen technischen Fachrichtungen ausgebildet und t√§tig. Zum Beispiel geh√∂ren in den technischen… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ingenieur ‚ÄĒ Ing√©nieur Ing√©nieur Appellation(s) ING√ČNIEUR Secteur(s) d activit√© Industrie, M√©dical, Architecture, Finance, Logistique, Agriculture... Comp√©tences requises ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ing√©nieur ‚ÄĒ Appellation(s) Ing√©nieur Secteur(s) d activit√© Industrie, M√©dical, G√©nie civil, A√©rospatial, Finance, Logistique, Agronomie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ingenieur ‚ÄĒ Sm std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. ingegnere Kriegsbaumeister und (sp√§ter) aus frz. ing√©nieur, zu l. ingenium n. sinnreiche Erfindung, Scharfsinn , sp√§ter auch Kriegsmaschine , zu l. gignere hervorbringen und l. in . In der Neuzeit… ‚Ķ   Etymologisches W√∂rterbuch der deutschen sprache

  • ingenieur ‚ÄĒ Ingenieur. s. m. Celuy qui invente, qui trace, & qui conduit des travaux & des ouvrages pour l attaque, ou pour la defense des places. Habile Ingenieur. bon Ingenieur. cet Ingenieur a trac√© ce bastion, a conduit ces travaux ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Ingenieur ‚ÄĒ ¬Ľauf einer Hoch oder Fachschule ausgebildeter Techniker¬ę: Das Fremdwort ist seit dem 16. Jh. bezeugt, anfangs in der Form ingegnier (< it. ingegnere), die um 1600 von der frz. Form (frz. ing√©nieur) abgel√∂st wurde. Als Ersatzwort f√ľr… ‚Ķ   Das Herkunftsw√∂rterbuch

  • Ingenieur(in) ‚ÄĒ [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: ‚ÄĘ Sein Sohn will Ingenieur werden. ‚ÄĘ Er ist ein Ingenieur aus Dresden ‚Ķ   Deutsch W√∂rterbuch

  • Ingenieur ‚ÄĒ (franz., v. lat. ingenium, Kriegsmaschine), der Verwalter, Werkmeister der Kriegsmaschinen und Gesch√ľtze, sp√§ter Kriegsbaumeister und Offizier des Ingenieur oder Pionierkorps. Im nichtmilit√§rischen Sinne versteht man unter I. den auf einer… ‚Ķ   Meyers Gro√ües Konversations-Lexikon

  • Ingenieur ‚ÄĒ [Network (Rating 5600 9600)] Auch: ‚ÄĘ Ingenieurin Bsp.: ‚ÄĘ Er ist technischer Ingenieur ‚Ķ   Deutsch W√∂rterbuch

  • Ingenieur ‚ÄĒ (fr., spr. √Ąngscheni√∂hr), 1) zuerst so v.w. Artillerist u. Artillerieoffizier, sp√§ter, als sich die Gesch√ľtzkunst u. die Kriegsbaukunst wissenschaftlich von einander sonderten, 2) ein sich mit Erbauung der Festungen u. Schanzen besch√§ftigender… ‚Ķ   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.